Questions fréquemment posées sur le Croisé Cavalier King Charles

Lorsqu’il est question de croisement, il est important de tenir compte des caractéristiques de chacun des races, pour pouvoir prédire le caractère de ce croisement.

Les Cavaliers King Charles sont aussi connus sous le nom d’épagneuls nains anglais : ce sont de superbes petits chiens « sans soucis ». Toujours content du moment que l’on s’occupe de lui, ce chien est d’un naturel joueur, enjoué, câlin, toujours prêt à suivre ses maîtres dans leurs aventures selon votre mode de vie : il s’adapte à tout ! Ses « défauts »: ce petit monstre aux grands yeux expressifs a de la suite dans les idées et saura très vite comment vous manipuler si vous le laissez faire et comme il est une véritable éponge à sentiments qui ressent très bien dans quel état d’esprit vous vous trouvez, il est très sensible à votre stress. Le Cavalier King Charles se plaît aujourd’hui bien plus dans la peau de compagnon que dans celle de chasseur. à la fois calme, dévoué et attaché à ses maîtres. Il ne leur demande qu’une chose : passer du temps avec eux. On pourra lui faire confiance pour choisir le coin le plus confortable. Compagnon de toute la famille, il s’adapte à toutes les situations et se plaît aussi bien en appartement qu’à la campagne pourvu qu’on lui procure sa dose d’activité quotidienne. En effet, il reste un épagneul et doit pouvoir se dépenser. Ainsi, l’agilité est un sport qui lui convient.

Hauteur: 32 à 38 cm.

Poids: 12 à 18 livres (5 à 9 kg)

Description

Crâne presque plat entre les oreilles, Grands yeux, sombres et ronds mais pas saillants. Les yeux sont bien écartés. Longues oreilles attachées haut. Franges abondantes. Museau court d’environ 1 ½ pouce (3,8 cm).
Ses yeux sont grands, ronds, pas saillants, sombres.

La longueur de la queue est proportionnée à celle du corps. Elle est bien attachée, portée joyeusement, mais jamais très au-dessus de la ligne du dos. Poil long, soyeux, sans boucles. légère ondulation . Franges abondantes.

Particularités

Chien actif, gracieux, bien proportionné, à l’expression douce. La grâce naturelle du Cavalier king charles lui donne des apparences de préciosité. Son corps est en effet harmonieux. Bien proportionné, un poil soyeux et de grands yeux empreints de douceur et de mélancolie, voilà un physique qui s’assortit bien à la gentillesse du Cavalier King charles.

Personnalité

Plein d’allant, affectueux, il n’a vraiment peur de rien. Gai, amical, non agressif; aucune tendance à être craintif. C’est un sportif doux, affectueux avec ses maîtres et très gai. Sa sensibilité écarte toute brutalité. Il est particulièrement sociable bien qu’un peu sur ses gardes. La vie de famille et un foyer confortable lui conviennent au plus haut point.

Il trouve sa place sans faire de bruit et s’adapte facilement à son entourage. Sa discrétion se double d’un tempérament très sociable. Très à l’aise en société, il affectionne tout particulièrement la compagnie des enfants. Aucun problème de cohabitation non plus avec les chats et d’autres chiens. Toujours de bonne humeur, il se montre particulièrement sociable.

Il est calme et doux. Il est très intelligent et attentif, il comprend pourquoi on le réprimande et exécute avec beaucoup d’attention les tours qu’on lui apprend.

Historique

Les épagneuls de petites tailles séduisaient déjà nos ancêtres il y a des siècles!. La passion du roi Charles II (17ème s.) pour ces petits chiens est à l’origine du nom « King Charles ». Sous l’influence des chiens arrivés de Chine, la mode se tourna vers des chiens à face plate et au corps plus compact si bien que l’ancien type disparut.

Au début du 19ème, un américain du nom de Roswell Eldridge, nostalgique de ces petits chiens qu’ils pouvait admirer sur les tableaux anciens, décida de motiver quelques éleveurs et le King Charles à museau long que nous connaissons aujourd’hui revit le jour. Pour le différencier de son « cousin », et en référence à un tableau « The Cavalier’s Pet », on lui donna le nom de « Cavalier » King Charles.

La race est connue dès le XVIe siècle. Au XVIIe siècle, les ancêtres du cavalier king charles sont les favoris du roi Charles II d’Angleterre. On raconte même que plusieurs pièces de son palais leur sont réservées. Ils sont aujourd’hui célèbres pour avoir posé à de nombreuses reprises pour les peintres Hogarth et Gainsborough. Mais à cette époque, arrivent de Chine les premiers carlins, qui volent la vedette au King charles. La race s’oriente alors vers des faciès plutôt rétractés. En 1926 cependant, on constate un brusque retour au type originel, probablement dû à un apport d’épagneuls continentaux par l’Américain Roswell Elridge. C’est cette dernière évolution que fixe le Kennel Club en 1945. son succès auprès de l’aristocratie anglaise se poursuit avec la princesse Margaret.

Comportements

  • Enfants : excellent avec les enfants
  • Sociabilité : aime tout le monde
  • Dressage : facile
  • Indépendance : moyennement dépendant
  • Dominance : faible
  • Autres animaux de compagnie : bonne entente en général
  • Combativité : amical avec les autres chiens
  • Bruit : peu aboyer

Toilettage et besoins physiques

  • Toilettage : régulier
  • Coupe ou épilation : nécessite des soins professionnels
  • Pelage : robe frangée
  • Perte de poils : moyenne
  • Exercice : a besoin d’exercice modéré
  • Activité à l’intérieur : plutôt inactif
  • Appartement : s’y adaptera si on lui donne assez d’exercice
  • Espace extérieur : une petite cour suffit
  • Climat : la plupart des climats lui conviennent
  • Maître : recommandé aux novices
  • Espérance de vie : moyenne (de 10 à 12 ans)